La traçabilité de la viande de porc en question : très bon reportage d’ Envoyé Spécial

En recherchant l’origine d’un filet mignon vendu dans une boucherie parisienne une journaliste d’ « Envoyé spécial » a parcouru 4000 kilomètres et enquêté dans 3 pays.

Le filet venait de Rungis qui l’avait importé d’un abattoir roumain. Dans cet abattoir les porcs provenaient de Belgique où ils avaient été engraissés après être nés…aux Pays bas !

Même surprise dans une entreprise de charcuterie spécialisée dans les saucissons « du terroir » : la viande provenait en fait d’Allemagne via un trader hollandais qui achète dans tous les abattoirs d’Europe.

Ce reportage met les pieds dans le plat de l’opacité des circuits de la viande et démontre l’absence d’information du consommateur sur l’origine des produits.

La journaliste conclue en informant les spectateurs que seuls les produits estampillés VPF (maintenant « le porc français ») apport une information claire sur l’origine.

Donc un reportage édifiant qui appuie nos arguments demandant l’étiquetage de l’origine de produits.

http://www.france2.fr/emissions/envoye-special/videos/96766573

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :