De 11.5 à 12.5 sevrés… sans travailler davantage !

Témoin lors du Forum, Pierre-Yves Lariven nous a raconté comment il est parvenu à cette

progression sur un peu plus d’un an.

Première étape, l’utilisation de semence NN qui s’est traduite par une nette diminution des pertes en

maternité grâce à une plus grande vigueur des porcelets. Deuxième étape, la révision du programme

alimentaire en lactation. L’emploi d’un aliment plus concentré (Nourrice 13) associé, pour les truies

un peu justes, à un concentré de lactation (Toplac) , a conduit à un bond en prolificité et en qualité

de porcelets dès le tour suivant. Sans rien changer dans la façon de suivre les porcelets, l’élevage

gagne 1 porcelet sevré par portée, soit 650 porcelets de mieux à l’année !

Voici en images l’essentiel du témoignage de Pierre-Yves :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :