La revue « ça m’intéresse » plaide pour une transparence sur l’origine des matières premières principales dans les produits transformés

Selon cette revue, 81 % des consommateurs  sondés souhaitent une information sur l’origine des produits dans les plats transformés. C’est déjà le cas pour certains d’entre eux comme les lasagne suite au scandale de la viande de cheval.

Même si cet article comporte quelques erreurs, il a pour mérite de légitimer la revendication des éleveurs français.

science et vie

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :