La biosécurité interne pour lutter contre les infections virales

Confronté à des problèmes de grippe récurrente, malgré la vaccination des truies, à la circulation du SDRP et donc globalement à de problèmes respiratoires chroniques, Emmanuel Esnaud a mis en oeuvre des changements radicaux dans sa conduite sanitaire:

-suppression de la maternité tampon

-Limitation au minimum des mélanges au sevrage

-création de barrières sanitaires entre chaque poste de l’élevage

-suppression du tassage -détassage en engraissement.

Au final, cette stratégie sanitaire rigoureuse est un succès:

-les pertes sevrage-vente sont passées de 7.3% à 3.9%

-l’indice 8-115  s’est amélioré de 2.65 à 2.57

-les dépenses de santé ont chuté de  8.77 à 5.91 €/100 kg de carcasse.

Voici un extrait vidéo de son témoignage lors du Forum du 3 juin:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :