Post-sevrage: modernisation vite rentabilisée

La qualité du post-sevrage est déterminante pour la compétitivité et la durabilité de l’élevage:

-santé, tant sous l’angle des pertes que de la démédication puisque les 3 quarts des antibiotiques sont consommés en PS. La rénovation ou construction de PS neuf permet en moyenne de baisser la consommation d’antibiotiques de 33% (étude Maïwenn Bourdoulous). C’est souvent un préalable avant d’essayer l’aliment blanc.

-énergie :c’est le poste le plus énergivore de l’élevage. Plusieurs nouvelles solutions techniques permettent des économies substantielles.

-croissance : même si on ne cherche plus à battre des records de GMQ en PS, le bon démarrage de tous les porcelets conditionne l’homogénéité et une partie de la réussite de l’engraissement.

Voici le témoignage de Philippe Maudet,présenté lors de notre Forum et repris dans un bel article de Réussir Porc.

reussir-ps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :