La porte ouverte Corbel-Leroy Primée par Agriculteurs de Bretagne

La journée « Tous à la ferme » organisée le 28 juin 2015 conjointement chez Jean -Yves Corbel et Gwendal Leroy, avec l’appui du Syndicat d’élevages  bigouden et du Groupement porc Triskalia, a été élue meilleure communication professionnelle 2015 . Ce prix a été décerné lors de l’Assemblée Générale d’Agriculteurs de Bretagne.

Un grand bravo à Jean-Yves Corbel qui avait particulièrement bien préparé cette porte-ouverte, en organisant notamment un concours de dessins d’enfants doté de prix sous forme de colis de viande de porc provenant de sa ferme.

Le film qui rappelle cette opération de communication grand public  paraîtra cette semaine sur TéBéo et Ty TV.

ADB PO PlomeurH264

Fonds de soutien à la production porcine: où en est-on ?

la FNSEA a réuni cette semaine l’ensemble des acteurs impliqués dans la constitution et le versement de ce fonds de soutien doté de 100 millions d’euros. L’objectif étant de ramener vers les producteurs 10 centimes par Kg de carcasse sur une production de 6 mois.

La FCD, Leclerc, Casino, Lidl, Auchan, les Artisans bouchers traiteurs, la FICT, la  FNICGV et Coop de France ont assisté à cette réunion.

Tous les participants ont confirmé leur engagement total en faveur de la constitution de ce fonds.

Après avoir rejeté un versement passant par le pied de facture entre les GMS et leurs fournisseurs, Coop de France est entrain de monter une association chargée de collecter les fonds puis de les redistribuer vers les producteurs. Cette proposition a été validée par la DGCCRF. Il reste à obtenir le feu vert de l’autorité de la concurrence européenne.

L’objectif est de parvenir à un versement en mai et un autre en juillet.

voici le communiqué de la FNP:

fonds soutien

 

 

 

Feu vert de l’Europe pour l’étiquetage d’origine

La commission européenne réunie lundi 14 mars a donné son accord pour des expérimentations nationales sur l’étiquetage d’origine dans les produits transformés.

Il ne reste plus qu’à publier le décret.

étiquetage

L’EAG partage ses valeurs avec les « paysans »

Invité lors de l’AG plénière du Groupement porc Triskalia, Bertrand Desplat, Président de l’En Avant de Guingamp nous a livré les valeurs qui font que ce club d’une petite ville de 7000 habitants rivalise depuis plusieurs années avec l’élite du foot-ball français.

Ces 4 valeurs sont :L’humilité , la combativité, l’exigence et la solidarité.

Des valeurs qui ont aussi du sens dans les coopératives.

Les voici exprimées par la bouche du sympathique Président de l’EAG :

 

Créer une plus value pour le porc français via la RSE (responsabilité sociétale des entreprise)

Initié par l’UGPVB et porté dorénavant par Coop de France, ce projet à pour but de récupérer de la plus -value pour les élevages français en valorisant des caractéristiques sociétales : élevages à capitaux familiaux, économies d’énergie, préservation de l’environnement…

Les distributeurs semblent prêts à jouer le jeu d’un retour de plus-value aux élevages qui s’engagent sur ces critères sociétaux.

Voici la Présentation du projet par Michel Bloc’h :

 

Segmenter la production en se rapprochant des attentes des consommateurs français

Michel Bloc’h et le Conseil porc de Triskalia souhaitent continuer à développer la segmentation de la production afin de créer plus de valeur ajoutée pour les producteurs, à l’image de ce qui fonctionne en Label Rouge. Mais attention, il doit s’agir de vraies segmentations reconnues par le consommateur final.

Avec un leitmotiv: « s’intéresser au devenir de notre produit ».

Voici un extrait de son intervention:

 

les attentes des consommateurs changent aussi

Après l’analyse des comportements (achats et modes de consommation) , Pascale Hébel, Directrice du CREDOC, nous présente l’évolution des peurs et des attentes des consommateurs.

Ces informations doivent nous guider pour segmenter la production afin de répondre au mieux à la diversité des attentes et créer davantage de valeur ajoutée.

Voici quelques extraits vidéo de la deuxième partie de son intervention.

 

Rapport d’activités 2015 du Groupement porc Triskalia

Les AG ont été l’occasion de remettre aux adhérents le rapport d’activités 2015.

Pour ceux qui n’auraient pas pu s’y rendre, voici le contenu de ce document :

Rapport 2015

Evolution des comportements des consommateurs

« Les comportements de consommation changent à chaque génération »observe Pascal Hébel, Directrice du CREDOC ( Centre de recherche pour l’étude des conditions de vie) lors de son intervention à l’AG porc Triskalia.

Ces évolutions impactent fortement les marchés de la viande. Il faut les comprendre pour faire évoluer et adapter l’offre de produits carnés .

Voici une vidéo qui rassemble les principaux propos de Mme Hébel sur les évolutions de comportements.

Nous publierons dans quelques jours un extrait de son intervention sur l’évolutions des attentes des consommateurs.

 

 

Pétition citoyenne pour exiger l’étiquetage d’origine sur les produits transformés

Coop de France, la FNSEA, les JA et l’association « UFC Que choisir » s’associent pour lancer une pétition citoyenne « OUI, JE VEUX SAVOIR D’OÙ VIENT MA VIANDE » afin de faire pression sur la Commission de l’Union Européenne.

Signez cette pétition en ligne sur le site :

http://www.change.org/origineviande

pétition

 

99.000 emplois en France dans la filière porcine

Ce sont les chiffres publiés par le « GIS élevages demain » lors des Journées de la Recherche Porcine 2016.

Voici comment ces emplois se répartissent entre l’amont et l’aval :

emplois filière porc

Reportage de Marianne plus lisible

Veuillez nous excuser pour le manque de lisibilité de l’article publié le 15 février. Ceci a été corrigé. Il vous suffit dorénavant de vous positionner sur chaque page puis de cliquer pour voir le texte en grands caractères.

Pour revenir à ce reportage de Marianne dans le nord-Finistère, cliquez sur le bouton accueil afin de retrouver toutes les publications de la plus récente à la plus ancienne.

Merci pour votre compréhension !

Reportage sur la crise de l’élevage dans la revue Marianne

Un journaliste de Marianne est venu en reportage pour mieux comprendre la crise que vivent les éleveurs. Il a choisi de s’intéresser à quelques jeunes éleveurs installés dans le nord-Finistère.

Parmi ceux-ci, Martin Cloitre installé avec Triskalia.

Un reportage au plus près de ce que vivent et ressentent les éleveurs bretons, tant en production porcine que laitière.

Marianne 1
Marianne 2Marianne 3

Crise de l’élevage : Création d’un collectif d’élus dans les côtes d’Armor

Au moins 350 élus  du département, de toute obédience politique, ont déjà apporté leur soutien au collectif par la signature d’une motion avant la fin du rassemblement qui a eu lieu mercredi 10 février à Quessoy. Les signataires rappellent notamment « leur soutien indéfectible à la filière agricole, créatrice d’emplois locaux directs et indirects, qui assure ainsi le dynamisme et l’attractivité de nos territoires ruraux ».

Fait à souligner lors de ce rassemblement, les représentants de quatre syndicats (Coordination rurale, Confédération Paysanne, Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles et Jeunes Agriculteurs) se sont exprimés à tour de rôle en évoquant des pistes pour sortir de l’impasse actuelle, avec une demande récurrente : que la France fasse pression sur l’Union Européenne pour qu’elle remédie aux distorsions de concurrence intra-européennes, en particulier aux plans social et fiscal.

Classement des entreprises de transformation selon l’information sur l’origine des viandes

L’Association « UFC-Que choisir » vient de publier le résultat d’une étude sur l’identification d’origine des viandes dans les produits transformés. Elle a  classé les entreprises selon le % de leurs produits portant la mention de l’origine de la viande.

Nul doute qu’une telle publication va « chauffer les oreilles » de certains, tant il y a de différences entre les entreprises.

Elle prouve, une fois de plus, l’utilité d’une réglementation obligatoire. Réglementation qui devrait voir le jour très bientôt,sous la pression des manifestations des éleveurs, par voie de décret,  malgré le blocage de la commission européenne.

Voici le « palmarès » des entreprises:

que choisir 2016

à la découverte de l’entreprise Henaff

Fondée en 1907 à Pouldreuzic, en pays bigouden, l’entreprise Hénaff est connue partout en France et même au-delà de nos frontières pour son fameux pâté.

Cette PME régionale abat et transforme du porc à 100 % breton.

Voici quelques extraits de la vidéo de présentation  destinée aux visiteurs du musée Hénaff, situé à côté de l’entreprise.

Un musée qui mérite d’être visité pour découvrir la belle histoire du pâté Hénaff !

84% des français soutiennent les agriculteurs

C’est le résultat d’un sondage BVA réalisé alors que les manifestations agricoles s’étendent à tout le territoire.

Ce soutien doit amener les politiques à agir davantage ( étiquetage de l’origine des produits transformés, retour de marges de la GMS  vers les producteurs) pour améliorer la situation économique des agriculteurs.

sondage

Maud Fontenoy monte au créneau pour défendre les agriculteurs

Vice Présidente de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, la navigatrice Maud Fontenoy prend la défense des agriculteurs. Elle déclare qu’il ne faut pas opposer agriculture et écologie, les agriculteurs étant les aménageurs de nos belles campagnes, en première ligne pour la défense de l’environnement.

Ils sont aussi et avant tout les garants de notre indépendance alimentaire.

Ses propos ont été publié dans Nice -Matin, cliquez sur la photo pour voir le texte :

Maud Fontenoy

Cotation MPB du 4 février 2016

Base 56 TMP :  1,101 EUR (+0,001 EUR)
Présentés : 21691 porcs.

Le groupement porcs Triskalia a présenté 2060 porcs, tout a été vendu entre 1.097 et 1.103 €.

Les indicateurs de marché n’ont pas beaucoup évolué depuis la semaine dernière. L’abattage est correct, le poids carcasse est en très léger repli (- 70 g) à 94,9 kg. Les offres disponibles sont suffisantes. Le cours du jour est stable à 1,101 € (+ 0,1 cent). Le cours allemand de la semaine est également stable. En tendance, les offres en vif sont moins pressantes dans le Nord de l’UE, plus fournies en Espagne. L’Europe ne manque pas encore de porcs vivants. La consommation doit être stimulée par tous les moyens et les ventes à l’export déployées au maximum des opportunités.

Un collectif d’éleveurs dépose une plainte pour distorsion fiscale contre l’Allemagne

Un collectif d’éleveurs, emmenés par Michel Bloc’h Président de l’UGPVB, vient de déposer une plainte à Bruxelles contre les distorsions fiscales dont bénéficient les éleveurs de porcs allemands.

Michel Bloc’h est intervenu mercredi matin sur les ondes de Radio Bleue Breizh Izel pour expliquer que les éleveurs allemands perçoivent une aide fiscale allant jusqu’à 3.5 euros par porc charcutier du fait du différentiel de TVA entre les achats et les ventes.

Voici le dossier argumentant la plainte déposée :

Plainte UGPVB

Emission Complément d’enquête :Témoignage d’un jeune éleveur dans la détresse

Un jeune éleveur costarmoricain a accepté de témoigner dans cette émission grand public afin de tenter de faire comprendre la situation des éleveurs de porcs.

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/video-l-appel-au-secours-d-un-eleveur-de-porcs-dans-complement-d-enquete_1289829.html

Etiquetage d’origine sur les produits transformés: l’UGPVB propose un amendement

Pour sortir de l’immobilisme actuel vis à vis de l’étiquetage de l’origine sur les produits transformés, l’UGPVB interpelle l’Assemblée nationale en proposant un amendement.

Voici le courrier qui accompagne cette initiative et l’amendement proposé.

amendement
communiqué amendement

Cotation MPB du 21 janvier 2016

Base 56 TMP :  1,093 EUR  (+0.06)
Présentés : 22 110 porcs
Le groupement porc Triskalia a présenté 2 170 porcs, tout a été vendu entre 1.086 et 1.095 €.
Moyenne mobile 12 mois : 1,242 EUR

Commentaire :

Après 2 semaines de forte demande liée aux animations sur la viande de porc et la très bonne réaction des consommateurs, l’activité marque le pas cette semaine (- 10 à 15 000 porcs abattus) tout en conservant un niveau correct comparé à la mi-janvier 2014. Les poids carcasse baissent (- 450 g) donnant un premier signe d’amélioration de la fluidité. Toutefois, les annonces de porcs vifs sont encore fournies nécessitant de prolonger les animations magasin. Dans ce contexte commercial, le cours du jour a repris 0,6 cent à 1,093 €. Le cours allemand est stable pour la semaine, la tendance espagnole devrait être identique.

Nouveau bordereau Uniporc

Uniporc vient de rénover la mise en page du bordereau. Le nouveau document apporte plus d’informations techniques et sanitaires. Il est aussi plus visuel.

Voici le courrier explicatif Uniporc ainsi qu’un exemple du nouveau bordereau qui entre en fonctionnement la semaine prochaine.

Uniporc 1Uniporc 2

 

La mafia des travailleurs détachés dans les abattoirs allemands

Arte a réalisé un reportage qui témoigne publiquement de la distorsion de concurrence générée par l’emploi massif de salariés détachés dans les abattoirs allemands.
Rien de nouveau pour nous, mais il est intéressant de constater que l’information diffuse petit à petit dans le grand public.

Utopie de l’alimentation durable sans productions animales

En réaction au courant de pensée « anti-viandes » porté par des leaders d’opinion, comme Franz Olivier Giesbert, des chercheurs de l’INRA ont publié un plaidoyer pour l’élevage, repris dans les colonnes du journal « Les Echos ».

Même si les arguments utilisés concernent surtout l’élevage des ruminants, la prise de position reste intéressante.

2016-01-11 09_27_03-Non, les productions animales ne sont pas un non-sens écologique, Le Cercleles echos plaidoyer pour les productions animales

 

Synergie Janvier 2016

Synergie copie

Triskalia – Meilleurs voeux 2016 !

carte_triskalia_2016

+0.7 sevrés/portée en moyenne :Prolidrive#2 expliquée dans Porc Mag

Cédric Lamort témoigne : alors que ses performances « stagnaient » à 12.5 sevrés, l’application de la nouvelle conduite des truies hyper lui permet de sevrer 13.5 actuellement, sans travail supplémentaire en maternité.

Dans cet article de 4 pages publié dans le Porc Magazine de décembre, vous trouverez aussi l’interview de Thierry Solignac qui explique la genèse de cette évolution de la conduite alimentaire des truies Prolidrive#2.

proli 1

 

proli 2proli 3proli 4

Quel avenir pour les IAA de l’Ouest ?

7QE8WYED_1@terra

 

Entre forces et faiblesses et une évolution du commerce européen et mondial, quelle carte doivent jouer les industries agroalimentaires du grand Ouest ? C’était toute la question développée, par Yves Tregaro, chef de l’unité Produits animaux, pêche et aquaculture de FranceAgrimer, invité lors de la Chaire Entreprises et économie agricole à Agrocampus Ouest.

Lire la suite…

La revue « ça m’intéresse » plaide pour une transparence sur l’origine des matières premières principales dans les produits transformés

Selon cette revue, 81 % des consommateurs  sondés souhaitent une information sur l’origine des produits dans les plats transformés. C’est déjà le cas pour certains d’entre eux comme les lasagne suite au scandale de la viande de cheval.

Même si cet article comporte quelques erreurs, il a pour mérite de légitimer la revendication des éleveurs français.

science et vie

 

 

Les éleveurs de porcs ont du cœur !

La vente aux enchères des statues de la Pig Parade ayant été un grand succès, tant médiatique que financier, 10.000 euros ont été collectés après rémunération des artistes.

Une partie a servi a financer l’achat de 4250 kilos de côtes de porc échine (bretonnes bien sûr!) remis à la banque alimentaire. Ce don permettra de fournir un repas à plus de 25.000 personnes!

L’autre partie est remise aujourd’hui 18 décembre à l’association « Grain de sel » de l’hôpital de Morlaix afin de financer 1200 tenues colorées pour les  enfants hospitalisés.

porc T

Cours MPB jeudi 17 décembre

Base 56 TMP :  1,068 EUR (cours égal)

Vendus au classement de 1,060 EUR à 1,075 EUR

Moyenne mobile 12 mois : 1,237 EUR
Présentés : 23140

Le groupement porc Triskalia a présenté 2221 porcs.  Tout a été vendu entre 1.062 et 1.072 €. L’activité d’abattage de la semaine prochaine sera fortement réduite mais devrait repartir en semaine 53.

Après démarreront les préparations de commande de janvier avec de belles performances annoncées. A ceci s’ajoutera l’opération européenne de stockage privé à priori convoitée par les opérateurs des grands bassins de production de l’UE.
Commentaire MPB :

Les activités dans les différents bassins de production sont dynamiques avant la trêve de Noël, les cours ont été reconduits en Allemagne ce mercredi, en Belgique, aux Pays-Bas, au MPB et en Espagne (-0.003 €) ce jeudi. A priori, le statu quo sera général dans l’UE.

Triskalia: les éleveurs Label Rouge communiquent avec les consommateurs

Sylvain Héry, éleveur installé à St Jacut du Mené(22), vient de témoigner auprès de Réussir Porc sur les actions commerciales animées par les éleveurs Label Rouge Opale dans les GMS.

Deux fois par an, chaque éleveur en Label rouge consacre un week-end pour ces animations qui ont lieu un peu partout en France, jusque dans le sud-Est !

Cet investissement important est très efficace si l’on en juge par l’évolution positive des volumes commercialisés sous le signe Label Rouge Opale.

Les consommateurs et les chefs de rayon boucherie sont ravis de rencontrer des producteurs, et les producteurs, passée l’appréhension initiale, sont rassurés et fiers de l’accueil qu’ils reçoivent.

Voici l’article publié par Réussir Porc :

Label rouge

Cours du porc au MPB le 10 decembre

Base 56 TMP : 1,067 EUR         :cours égal
Présentés : 23505
Tous les lots Triskalia ont été vendus dans une fourchette de prix entre 1.060 et 1.073 €.

Moyenne mobile 12 mois : 1,236 EUR

Cours reconduit en Allemagne ce mercredi, cours égal au MPB ce jeudi, tendances stables dans le Nord de l’Europe, il reste à attendre la référence espagnole annoncée ce jeudi soir. L’analyse du marché est globale en cette mi-décembre : des offres largement suffisantes pour répondre à la demande intérieure et à l’exportation. Une nuance cependant : l’activité est beaucoup plus fluide dans le Nord de l’UE que dans le Sud, l’Espagne gère difficilement la forte hausse de production, la France subit sur les marchés exports tous les déficits de compétitivité accumulés au fil du temps, tant de fois dénoncés et jamais résolus…

Nouvelle convention de fonctionnement du MPB

Acheteurs et vendeurs se sont mis d’accord sur de nouvelles modalités de fonctionnement du MPB.

On peut résumer les changements  en 3 points :

  1. Séance de marché sur un seul tour, marché plus dynamique et rapide
  2. Tunnel d’achat pour les acheteurs de – 5 ct à + 5 ct,  il n’y a plus de prix de retrait  qui était une synthèse des prix des abattoirs avant marché…
  3. Les lots invendus ne sont plus affectés en fin de marché à tel ou tel abattoir si c’est le vendeur qui a décidé de ne pas vendre son lot .

convention MPB

Rapport d’AG de l’UGPVB

Voici le rapport présenté par Michel Bloc’h lors de l’AG de l’UGPVB la semaine dernière.

Bonne consultation !

 

rapport UGPVB

Cotation MPB marché du 03/12/15

Suite au marché ce matin, voici les principaux éléments d’information :

Prix MPB : 1,072 €/kg

Commentaires :

1,072 € (hausse de 0,2 cent)…

La demande de la semaine semble être un peu plus active en France et dans les grands bassins européens tant pour la consommation intérieure que pour l’export vers l’Est de l’Europe, notamment en vue des fêtes de Noël.
Dans ce contexte, le cours allemand et les cours du Nord de l’UE (excepté le Danemark) ont été reconduits. Le cours MPB à 1,072 € est pratiquement stable sur lundi. Les offres dans l’Ouest français restent largement suffisantes au regard des poids Uniporc.

Le groupement porc Triskalia a présenté 2262 porcs sur 23 500 au total,
tout a été vendu dans une fourchette de prix de 1,069 à 1,075 €.
Tous les acheteurs semblaient vouloir maintenir la cotation au vu des prix pratiqués par chacun.

Triskalia : Le Conseil porc visite l’entreprise TALLEC

Jambon à l’ancienne, terrine de campagne moulée à la main…l’entreprise TALLEC s’est spécialisée sur le créneau de la charcuterie haut de gamme. Sa cible ? Le rayon découpe des GMS.

Son crédo ? Des produits de haute qualité qui les différencient des produits en libre-service.  L’équation gagnante ? Une réelle différence gustative et une belle histoire à raconter aux consommateurs. Pour son approvisionnement, TALLEC a choisi de travailler à  100% en porcs bretons  dont une partie en porcs Label Rouge Opale.

Grâce à ce positionnement, cette PME de 200 salariés implantée à Bannalec parvient à se développer (+4% en 2015) malgré le contexte de guerre des prix au sein de la grande distribution.

Son Directeur, Michel  Moreu, explique sa stratégie dans la vidéo qui suit :

IMG_1556

Retour d’expérience sur les cages balance

Lorsqu’il a rénové une partie de ses maternités en 2013, Yannick Le Goff, éleveur à Kergrist Moelou, a opté pour les « cages balance ». Son but était de réduire son taux de pertes en maternité alors qu’il disposait d’une main d’oeuvre très « occupée ». Pari économique pas évident du fait d’un surcoût d’environ 350 euros par case !

18 mois après, le pari est gagné. Entre les 56 cases équipées et les 32 cases standard qui restent,  il gagne plus de 0.5 sevré par portée, avec moins de travail. Yannick a calculé que chaque passage d’un lot en maternité rembourse l’équipement d’une cage, soit 26  équipements payés en 1 an (conduite en 10 bandes). Il a donc déjà  pratiquement fini son retour sur investissement.

Voici une vidéo qui montre le fonctionnement des cages balance chez Yannick.

Triskalia – Journée technique porc « Concilier efficacité, santé et plaisir au travail »

La Chambre d’agriculture régionale organise sa journée technique porc le 1er décembre à Pontivy sur le thème du travail en élevage porcin : « concilier efficacité, santé et convivialité ».

Voici le programme détaillé et les intervenants.

 

journée chambre

 

 

 

 

 

 

 

 

programme

Triskalia – Pig Parade : le succès fou d’une folle équipée

C’était un pari un peu fou : imaginer une exposition de statues de porcs itinérante au cœur des villes bretonnes. Pour cela il fallait d’abord intéresser 15 artistes professionnels.  Ensuite, trouver des éleveurs partenaires et des entreprises sponsors. Enfin, convaincre les municipalités de mettre la main à la poche pour recevoir  une telle exposition. Et organiser la logistique ( 15 statues d’une tonne chacune !)  et toutes les animations autour de cette folle parade.

Pari réussi ! Les citadins ont apprécié, la presse locale s’en ai fait l’écho, les artistes étaient contents et les éleveurs  heureux et fiers.

Mieux que par des mots, plongez dans l’ambiance de l’aventure de la Pig Parade grâce à cette vidéo :

Plaidoyer pour l’agriculture bretonne

En prévision des élections régionales, l’association « construire la Bretagne » interpelle les candidats au sujet de la place de l’agriculture dans leur projet.

Vous reconnaîtrez les idées et le style de Jean Ollivro, Professeur à l’Université de Rennes 2, notre intervenant  des AG 2013.

Espérons que ces réflexions inspireront le prochain Conseil Régional.

Bonne lecture !

bretagne

 

 

 

Triskalia – Moins d’écrasements, grâce à un dispositif ingénieux de blocage des porcelets

6.4% de pertes sur nés vif ! Voilà la performance annuelle réalisée par Sylviane et Pascal Fleitour, éleveurs multiplicateurs à Plonévez du faou , dont la majeure partie des truies sèvre 14 et plus.

Un des points clés pour y parvenir : le blocage des porcelets durant les 2 premiers repas des truies après la mise-bas.

« Trop de travail ! » pensez-vous peut-être ? Entre 30 et 40 secondes par portée, comme le prouve  l’ingénieux Pascal dans cette vidéo, chrono à l’appui.

Comme vous le verrez, il a fait évoluer son matériel artisanal vers une solution plus fonctionnelle.

Vous remarquerez aussi que Pascal et Sylviane utilisent un peu de foin le jour de la mise-bas pour aider les porcelets à se sécher.

« J’utilise du bon foin de raygrass anglais. Une poignée de chaque côté de la truie, dans la moitié arrière de la case. Le lendemain, j’enlève le foin restant ».

Bonne découverte et bonnes cogitations !

Restauration collective et production locale

Les politiques locaux bretons prennent des initiatives pour favoriser la consommation des produits locaux en restauration collective publique.

Voici l’article publié samedi dernier dans le Télégramme:

restauration collective

La filière porcine danoise entre amertume et adaptation

Des éleveurs qui souffrent et un amont et un aval qui s’adaptent via l’export et la délocalisation de leurs activités . Voilà ce que l’on peut dire en synthèse,  à l’issue des rencontres d’acteurs de toute la filière porcine danoise .

Voici quelques photos et un résumé des observations de la délégation du Conseil porc de Triskalia en voyage d’étude au Danemark:

Danemark

 

Article : Réussir Porc n°229 – Septembre 2015

Pour télécharger l’article, cliquez ICI.

Réussir-porc-84

Triskalia – Nutrition : Excelia dévoilée lors du SPACE

EXCELIA est la nouvelle identité qui regroupe l’ensemble des gammes de produits (Prolidrive#2, Linéal, Nutriferm, Génalia, Feedelia, Optilia, Gestalia) et les services (analyse de données, santé) développés par la nutrition porcine.

EXCELIA rassemble l’expertise nutrition fruit d’un travail constant mixant les observations terrain et l’analyse scientifique. L’approche dynamique, et non pas stade par stade, est une spécificité majeure d’EXCELIA, aussi bien dans la nutrition des reproducteurs que dans celle des produits.

Les éleveurs sont invités lors du SPACE à découvrir EXCELIA sur le stand Triskalia Hall 5 via un jeu concours.

IMG_1097

 

%d blogueurs aiment cette page :